Télécharger / Ecouter
Les ambassadeurs de l'Afrodias'Pora

Cliquez sur les tampons pour découvrir les artistes de la mixtape Afrodias’ Génération Enjaillement.
Chez Afrodias’ pas de visas, votre carte d’embarquement c’est l’enjaillement !

AFRODIAS’ « Génération Enjaillement » pose la première pierre à l’édifice du concept Afrodias’. Pensé à la fois comme un laboratoire et un observatoire, Afrodias’ braque les projecteurs sur une révolution musicale en cours : celle de toute une génération qui, tout en se revendiquant de la culture hip-hop, affirme de façon décomplexée et positive une africanité plurielle.

Jeune, urbaine, connectée, multiculturelle et entraînante, l’Afrodias’pora se nourrit des va-et-vient continus avec le continent africain dont la musique est le message le plus fort. Dans un monde troublé, l’affirmation d’une identité « afro-optimiste » se dresse alors comme un phare qui ouvre une nouvelle voie à toute une génération.

Plus qu’un nouveau genre musical, plus qu’un phénomène de mode, ce mouvement insuffle un renouveau dans les musiques urbaines. L’africanité est avant tout un état d’esprit, une manière d’être, de partager et de s’enjailler qui se manifeste à travers des beats, des gestuelles, des chorégraphies et un métissage des langues.

Issu de l’argot de la Côte d’ivoire, le mot « enjailler », né d’une fusion linguistique africaine du français et de l’anglais enjoy, vient d’entrer dans le dictionnaire français. Il symbolise à lui seul cette génération, ma génération afro-antillaise, afro-caribéenne, afro-péennne, africaine: celle de l’Afro Diaspora.

Afro-Trap, Afropop, Afrobeat, peu importe les terminologies, ce phénomène s’inscrit résolument dans une Pop Culture portée par une jeunesse désormais libérée qui revendique fièrement ses identités africaines.

Cette première mixtape AFRODIAS’, produite par le label historique panafricain Syllart Records, montre «l’africanisation» des musiques Hip-Hop comme un phénomène global qui s’enrichit des spécificités locales de chacun de ses nouveaux ambassadeurs. À l’image d’artistes comme Le Maki, Ccane, MHD, Shizu, Nixon, Krisy & Myk, C.T. Koité, FK ou encore XV Barbar, ces enfants de l’Afrodias’pora se définissent eux-mêmes comme Européens ET/OU Africains.

Cette Génération continue ainsi d’écrire l’Histoire entre les 3 continents et s’enjaille en Afrique (de Johannesburg à Bamako en passant par Accra et Abidjan), dans les Caraïbes (Haïti et Guyane) et en Europe (de Londres à Bruxelles en passant par Paris, sa banlieue, Nantes, Nice).

Binetou Sylla
Syllart Records / Syllart Urban